Blog de voyage en famille

6ème jour en Islande- Reykjavik et Blue Lagoon

Par 18 avril 2016 Europe, Islande

Ce matin, changement de météo, il bruine, petit déjeuner dans notre appartement avec le nécessaire acheté hier soir dans le supermarché en face. Cela nous change des petits déjeuners de la semaine, fournis, avec des gaufres…!

 

Nous sortons  et contemplons cette ville que nous ne connaissons pas. Le premier constat est que c’est une ville jeune et le concept architectural vaut pour l’île, pas ou peu de briques ou de pierres, ou de tuiles, mais de la tôle ondulée ou du bois avec certainement des isolants car les maisons sont très bien chauffées. Bon, la centrale géothermique de Svartsengi à Grindavik alimente, le chauffage urbain c’est sûr et l’eau sanitaire. En y repensant, l’eau de la douche dans notre appartement de Reykjavik a une odeur un peu soufrée.

C’est parti pour une découverte de la ville, on déhambule dans les rues, on recherche un loueur de vélo, mais c’est sur le port et il ouvre assez tard ses portes. On fait tout à pied d’autant que faire du vélo sous la pluie Pfuffff..!. Nous visitons pour commencer l’église  protestante Hallgrimskirkja, elle est construite entre 1946 et 1989 en béton et se distingue par une forme originale et moderne, pas forcément jolie, mais imposante et figurant les orgues basaltiques extérieurement et intérieurement.

Hallgrimmkirscha

copyright blogdefamille

Hallgrimmkirscha

copyright blogdefamille

l'église Halgrimmkirscha

copyright blogdefamille

orgue à l'intérieur de l'église

copyright blogdefamille

Un ascenseur permet de s’élever et de voir le panorama de la ville sous un autre angle. Avec ces petits toits colorés, c’est tout mignon, les jours de belle lumière cela doit valoir le coup d’oeil ! L’église ouvre de 9h à 17h et en été jusqu’à 21h.

vue sur les toits de Reykjavik

copyright blogdefamille

vue sur les toits de Reykjavik

copyright blogdefamille

vue sur les toits de Reykjavik

copyright blogdefamille

vue sur les toits de Reykjavik

copyright blogdefamille

 L’Islande tire principalement ses ressources du sol, avec la géothermie bien sur (elle accueille donc des industries étrangères qui profitent d’une énergie à bas prix), mais aussi de la laine de son élevage de moutons, et des ressources de la mer. On se dirige vers le port. Non, les islandais, même si favorables à la chasse à la baleine et autres, ne consomment pas particulièrement de steaks de baleines, c’est plutôt réservé aux touristes. Enfin on tient cela des locaux…! D’ailleurs en janvier 2016, L’Islande a annoncé renoncer à la chasse du rorqual commun, pour des considérations non pas écologiques, mais économiques, qu’importe, l’animal menacé d’extinction est sauvé grâce aux lourdeurs administratives mises en place par le Japon, premier importateur de cette chair animale. De plus devant l’attrait grandissant des touristes pour côtoyer les baleines, pour les Islandais, elles sont devenues plus utiles vivantes qu’en steak.

sculpture "le voyageur du soleil"

copyright blogdefamille

sculpture "le voyageur du soleil"

copyright blogdefamille

construction nouvel habitat

copyright blogdefamille

Le port n’offre pas un grand attrait aujourd’hui, on finit par aller boire un café au centre Harpa, c’est LE centre culturel de la ville. C’est devenu depuis quelques années, une référence emblématique de Reykjavik, l’architecture y est étonnante, faite de carreaux de verre, colorés parfois, apportant un prisme de lumière différent selon l’angle, le béton noir à l’intérieur, ajoute à l’aspect moderne et contemporain. Il est récent puisque date de 2011 et les architectes ont été primés.

vue du centre Harpa

copyright blogdefamille

vue du centre Harpa

copyright blogdefamille

vue du centre Harpa

copyright blogdefamille

vue du centre Harpa

copyright blogdefamille

Nous irons boire un café ensuite en ville, dans un endroit très cosy.

un café typique

copyright blogdefamille

L’emblème de la ville que l’on retrouve partout.

emblème de la ville

copyright blogdefamille

Nous finirons par aller déjeuner dans un endroit un peu typique, et de l’intérieur, on assiste à un ballet de gros 4×4, est-ce toujours des 4×4 quand la route de la voiture, fait la taille d’une citadine ? Il y a carrément un marche-pied  pour descendre…

taille des roues de voiture tout terrain

copyright blogdefamille

On passe devant la maison du premier ministre, si ce n’est une plaque devant, elle ne se distingue pas particulièrement, aucun garde, des joggeurs passent …!

maison du premier ministre

copyright blogdefamille

maison du premier ministre

copyright blogdefamille

joggeurs

copyright blogdefamille

On va à l’intérieur du dôme de Perlan, qui doit être super lorsqu’il fait beau, car la vue vaut certainement le coup. Nous c’est bouché par la bruine. A l’intérieur, un restaurant gastronomique en étage supérieur qui tourne sur lui-même et une cafétéria en étage intermédiaire. Certains doivent y faire des soirées, des mariages… A l’origine ce sont deux citernes qui stockent l’eau chaude de la ville qui provient de Svartsengi, qui ont généré le bâtiment, depuis c’est devenu une attraction touristique.

vue sur le dôme de Perlan

copyright blogdefamille

dôme de Perlan

copyright blogdefamille

cafétaria au dôme de Perlan

copyright blogdefamille

vue du dôme de Perlan

copyright blogdefamille

En fin d’apres-midi, nous avons pris rendez-vous pour le Blue Lagoon, oui c’est carrément cliché, et effectivement un peu cher, mais finalement ça vaut le coup.

C’est une machine infernale bien rodée, mon sentiment est que même si c’est très commercial, c’est un peu comme aller à Paris et ne pas aller voir la Tour Eiffel. Le Blue Lagoon, est déjà en soi, une curiosité géologique, c’est un lac artificiel qui s’installe dans les champs de lave et qui se remplit par l’eau de la centrale de géothermie de Svartsengi,  l’eau forée à 240 degrés est  enrichie de silice en remontant et refroidie à 40 degrés pour notre bon plaisir, et se renouvelle toutes les 40 heures pour quelques 6 millions de litres, au niveau environnemental, il s’avère que des sédiments se déposent et rendent imperméables les bassins totalement artificiels, donc pour continuer à exploiter, il va falloir penser à étendre de plus en plus les bassins et là… Hum, au niveau écologie, c’est pas si bon…! Un hôtel doit voir le jour en 2017. Si bien qu’il y a quelques grues, mais dans un souci de préserver le touriste et son bien-être, les travaux ne s’effectuent que dans les périodes de moindre affluence touristique.  Il est vrai que TOUT est fait pour arranger le touriste, de la prise en charge des bagages avec une consigne tout à l’entrée, au bracelet électronique qui comptabilise les consommations et les extras…! La finalité est bien sur la consommation, mais je trouve que cela est fait intelligemment et on retrouve le pragmatisme islandais. Des vasques d’argile sont à disposition pour faire un masque et il n’est pas rare de voir des zombies de tout genre peinturlurés déambuler dans la piscine. Oui j’ai joué les zombies aussi…! La piscine peut accueillir jusqu’à 700 personnes, c’est pourquoi, il est parfois nécessaire de réserver sur le site. Mais c’est si vaste que l’on a l’impression que ce n’est ouvert que pour vous. L’eau est blanche dans la main, car la silice  et les algues bleues vertes lui donnent une couleur d’opale.

C’est une expérience qu’il FAUT faire…!

couleur creusé dans les champs de lave

copyright blogdefamille

Entrée du bâtiment du Blue lagoon

copyright blogdefamille

Blue lagoon

copyright blogdefamille

le Blue Lagoon

copyright blogdefamille

Comme toute bonne chose, on doit quitter l’endroit… Hyper détendus, nous sortons de là et nous dirigeons vers notre ultime point de chute. Nous partons demain à 6 heures du matin, nous avons trouvé un charmant hôtel à côté de l’aéroport de Keflavik, L’hôtel BERG. Dès l’entrée, on est séduit, c’est un hall vieillot et cependant très chaleureux, idem pour les chambres, l’accueil est charmant aussi. Et le petit plus c’est le petit déjeuner possible dès 3 heures du matin …! Après le dîner dehors, on boit une tisane et on échange quelques souvenirs avec d’autres clients  de l’hôtel, se montrant les photos et se promettant bien sur de revenir…

cheminée hôtel Berg

copyright blogdefamille

Entrée Hôtel Berg

copyright blogdefamille

vue sur la ville du salon hôtel Berg

copyright blogdefamille

Le bilan est que vraiment ça vaut le coup, c’est une destination facile, dépaysante, il faut aimer faire de la marche, aimer la photo, aimer la nature, mais nous qui avons vu l’Islande à la fin de l’hiver donc à une saison intermédiaire, nous rêvons maintenant d’y revenir en juin, les jours sont plus longs et plus chauds, et les paysages doivent être verdoyants.

soleil couchant sur champs de lave

copyright blogdefamille

Vous pourriez aussi aimer

Aucun commentaire

    Laisser une réponse